Sermons

Sur cette page, sont mis en ligne certains sermons, conférences  et enseignements de S. E. Mgr Scharf.

10ème dimanche après la Pentecôte. – 1) Explication de l’Oraison. Comment se manifeste principalement la toute-puissance divine. Prix du Sacrifice de N.-S. J.-C. 2) L’antidote à l’orgueil : la connaissance de soi-même, et de l’œuvre de la grâce de Dieu en l’âme. 3) Explication de la Postcommunion. Dieu ne doit rien à personne ; l’humilité est le seul moyen de recevoir la grâce.

Fête de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie. – 1) Comment Sainte Judith est la figure de la B. V. Marie, qui annonce, dès l’A. T., la réalisation de la promesse faite par Dieu à nos Premiers Parents. 2) Examen de la théorie de la « Co-rédemption ». Erreurs à ce sujet. – Comment toutes les grâces viennent par la B. V. Marie. 3) Comment, avec la Ste Vierge, nous devons écraser la tête du serpent ancien en nous.

9ème dimanche après la Pentecôte. – Où il est parlé du libre-arbitre et du dessein de Dieu. 1) Les pleurs de N.-S. J.-C. sur la Cité sainte ne sont pas des pleurs d’impuissance, mais celles de la compassion du Dieu très-juste. 2) Comment le pécheur ne fait qu’accomplir son libre-arbitre, en mettant un comble à son iniquité. 3) Comment être sauvé ? Explication de l’Oraison.

8ème dimanche après la Pentecôte.Ce sermon contient la révélation d’un secret capital pour la vie chrétienne. 1) Explication de l’Oraison : ce que nous devons demander à Dieu : le vouloir et le faire. 2) Une grande vérité méconnue : nous sommes débiteurs, tant du point de vue de la nature que de la grâce. 3) Comment nous devons travailler sagement à la grande affaire de notre salut.

7ème dimanche après la Pentecôte. – 1) Dieu a un plan, un dessein infaillible ; quelle est sa fin ; comment y participer à salut. 2) Le plus dangereux des faux prophètes. L’illusion sur soi-même, et comment l’éviter. 3) Comment nous conduire, pour échapper à la damnation.

6ème dimanche après la Pentecôte. – 1) Résumé des notions fondamentales de la nature et de l’unité du Corps mystique de N.-S. J.-C. 2) Quels sont les effets vérifiables de l’agrégation à ce Corps par le baptême. 3) Merveilleux avantages de cette incorporation.

5ème dimanche après la Pentecôte. – 1) L’unité réelle des chrétiens est le contexte de toute prière individuelle. 2) Le moyen de la nécessaire manifestation de cette unité : la charité fraternelle. 3) Quelle est la finalité de cette union et de cette charité ; quel est le moyen de la réaliser.

4ème dimanche après la Pentecôte. – 1) Nous devons apprendre à gémir ; signification du gémissement. – 2) Nous avons besoin d’une illumination ; en quoi elle consiste. Qu’elle produit l’expectatio. – 3) Invincibilité du Christ. Comment la grâce opère en nous.

Dimanche dans l’octave du Sacré-Cœur ; 3ème dimanche après la Pentecôte. – 1) Dieu est notre Pasteur très-aimant. Comment il nous cherche, et pourquoi. – 2) Dieu est l’Ame de notre âme : sans lui, rien n’est valide, rien n’est saint. – 3) Nous devons apprendre à vivre comme ses Enfants et comme ses Brebis, et non comme des païens.

Dimanche dans l’octave de la Fête-Dieu. – 1) Comment la grâce opère pour illuminer les élus. 2) Quel est l’état et la condition de ceux qui ont été appelés à la vie divine. 3) Quelles sont les preuves qui confirment ou infirment la réalité de la vie surnaturelle, qui mène à la gloire et à la béatitude célestes.

Fête de la T. S. Trinité, & 1er dimanche après la Pentecôte. – 1) Comment la T. S. Trinité s’aime elle-même, indépendemment de la création. Comment Dieu nous aime. – 2) Un signe certain de réprobation. – 3) Comment Dieu nous permet d’avoir part à l’Amour dont il s’aime lui-même.

Dimanche de la Pentecôte. – 1) Dieu le Fils forme les organismes capables de la Vie divine ; Dieu le Saint-Esprit les vivifie. – 2) La vie divine actualise la paix que le Christ donne ; ce qu’elle n’est pas ; ce qu’elle est. – 3) Le mystère de l’inhabitation des Trois Personnes divines dans le chrétien.

Dimanche dans l’octave de l’Ascension. – Comment attendre le Saint-Esprit ? 1) Les trois conditions sont : la prudence, la vigilance dans la prière et – avant tout – la charité. 2) La prudence nous fait nous défier de nous-mêmes, et tout rapporter à Dieu, Source et Fin. 3) Que l’on ne peut exercer la charité sans être auparavant dans l’ordre tel que Dieu le veut.

Fête de l’Ascension de N.-S. J.-C. – 1) La foi est un don de Dieu ; double attitude des chrétiens vis-à-vis des infidèles. 2) Pour recevoir le Saint-Esprit, il faut le désirer ; or, on ne peut le désirer qu’en état d’obéissance. 3) Comment avoir ses racines au Ciel, et porter des fruits sur la terre.